Le monastères Sveti Jovan Bigorski

Un des monastères les plus imposants est celui de Sveti Jovan Bigorski (Saint Jean Bigorski) qui se trouve au milieu de la forêt sur les versants nord-ouest de la montagne Bistra. Il est érigé sur des rochers tuffeux audessus de la vallée où coule la rivière Radika. « Bigorski » vient du mot macédonien « bigor », qui signifie « tuf calcaire», pierre avec laquelle le monastère a été construit au XIe siècle. Au fil des siècles, le monastère est plusieurs fois ravagé, incendié et même complètement détruit. Seule l’icône de Saint Jean Bigorski est restée intacte jusqu’à ce jour.

On dit que pendant les pillages et les dévastations, l’icône disparaissait et revenait dans le monastère mystérieusement. Le présent monastère date de la fin du XVIIIe siècle, début du XIXe siècle. Son architecture de style byzantin inspire une profonde sérénité. Une fois entré dans l’église dédiée à Saint Jean Baptiste, vous sentirez votre coeur frémir et votre âme s’emplir de bonté. L’architecture du complexe de bâtiments conventuels, les icônes et les fresques qui sont les oeuvres du célèbre peintre Dičo Zograf impressionnent. Le monastère est surtout réputé pour son iconostase qui représente un chef-d’oeuvre inédit. Cet iconostase est l’ouvrage des sculpteurs sur bois renommés, Petre Filipovski-Garkata et ses compagnons et Makarij Frčkovski.

Cette précieuse oeuvre d’art, qui a été achevée en un temps record, est caractérisée par une représentation spécifique de la figure humaine, et par plusieurs scènes du Nouveau et de l’Ancien testament sur un espace relativement restreint. Dans le bruissement des arbres, on peut encore entendre le rythme de la vie des moines dans ce monastère.

Promote your Service

Accomodation

Add up to 3 images.

Validation code:
Enter the code above here :

Can't read the image? click here to refresh.